jeudi 11 mai 2017

En morceaux, Valérie Buess









Stills, entre la musique et les images


Stills est le résultat d'un dialogue qui s'est développé entre l'artiste Katrien De Blauwer et le musicien Danny Clay pendant plusieurs mois. Il prend la forme d'un livre de collages, accompagné d'un vinyle. Le projet a été initié par IIKKI, et est le premier de leur série.

J'aime les collages de Katrien De Blauwer, dont j'ai découvert le travail au travers de son livre I do not want to disappear silently into the night.  Son travail de collage n'est pas réellement sophistiqué. On a parfois l'impression qu'il se résume à couper des pages de livres et de magazines en deux pour les reconfigurer autrement sur une page d'un vieux livre écorné. Mais l'effet de ces assemblages est troublant. La manière dont elle met des morceaux de corps en relation avec des espaces vides, des structures architecturales ou des éléments de la nature suggèrent des histoires qui nous échappent. La succession des collages au fil des pages crée une impression de narration, comme si l'ensemble devait avoir un sens. 









Vous pouvez faire la lecture musicale de Stills sur Viméo.


Pour plus d'informations :

www.iikki-books.com
www.dclaymusic.com
www.katriendeblauwer.com

___________________________________________________

Danny Clay : piano, voice, harmonium, viola
Paula Karolak : viola
2015-2016, San Francisco, CA

Mastered by Taylor Deupree
Artwork by Katrien De Blauwer
Design by Sprflxgrfzm

dimanche 30 avril 2017

Machine à faire des livres imaginaires, La chambre graphique


Il y a des livres dont on ne sait rien. Un titre: Bookmachine - Beaubourg. Un artiste: Samel Maxime. Un studio de création: La chambre graphique. Mais rien sur ce qui se dit dans ces pages. Rien sur l'origine des documents photographiés. Sur le sujet. Je m'infiltre dans ces pages dont je ne comprends rien et, parfois, je peux m'imaginer qu'elles forment ce livre parfait, cette fiction documentaire que je rêve de faire.








Source: La chambre graphique 

mercredi 1 février 2017

dire des secrets, Yolaine Codjovi

Yolaine Codjovi

J'ai retrouvé un échange de courriels qui datait d'avril 2014. Je demandais à une certaine Yolaine Codjovi des conseils pour utiliser des encres qui s'effacent en sérigraphie. On m'avait dit qu'elle avait fait un livre sur le secret. Que sa démarche m'intéresserait. Je n'ai jamais vu son travail, jusqu'à hier. 

Travail éditorial et expérimental autour du secret, de la stéganographie et de la cryptographie, son livre renferme un récit que l’on découvre et qui s’enrichit à l’aide d’une multitude de codes. Imprimées avec des encres réagissant au froid ou à la lumière, certaines parties sont invisibles. La pagination, les titres et la tranche, quant à eux, sont cryptés et contiennent plusieurs mystères. Le lecteur doit participer pour découvrir des jeux typographiques qui en révèlent davantage sur l’univers de cette fiction et l’histoire du personnage principal.







Source: Behance

mercredi 21 décembre 2016

What is a document?, Michael Hoppen Gallery

Michael Hoppen Gallery: Evidence Case File
Guiding Light

Ce livre est inspiré d'une exposition de la Michael Hoppen Gallery : The Image as Question: An Exhibition of Evidential Photography. Dans cette exposition, Michael Hoppen expose une variété d'images qui proviennent autant de fonds du 19e et 20e siècles que d'oeuvres d'art contemporaines. Elles ont en commun leur fonction documentaire. Beaucoup de ces photos ont été prises pour agir en tant que preuve empirique d'une théorie ou d'un événement. Décontextualisées de leur époque et de leur place originelle,  elles sont vidées de leur valeur testimoniale et ne donnent plus vraiment de réponses. Le livre pose ainsi la question de savoir ce qu'est un «fait» tout en jouant avec l'esthétique de l'archive et du document.

La question de la valeur du document est devenue très importante dans mon travail dernièrement: faire douter de ce que l'on croit être la vérité en troublant l'origine d'un document.