mercredi 6 avril 2011

Definir le livre d'artiste

Définition
« De toutes ces différentes appellations et définitions du livre d’artiste, nous avons choisi de considérer celles ayant trait au type de volume produit par une seule et même personne, dans le respect de la forme traditionnelle du livre et dont le message passe à la fois par le contenu textuel, lorsque présent, et par la forme plastique de l’objet. Nous considérerons donc comme livre d’artiste ces œuvres dont le contenant et le contenu forment un tout cohérent qui exprime la pensée plastique de l’artiste. Ceux-ci proviennent, comme nous le verrons bientôt, des mouvements artistiques de la deuxième moitié du 20e siècle et se présentent en rupture à la fois avec la tradition bibliophilique des beaux livres et celle des beaux-arts (utilisant des matériaux de piètre qualité et diffusant massivement les livres), ainsi qu’avec l’art élitiste et coûteux tel que collectionné par les musées.»

Paradigmes
« Si c’est à partir de l’œuvre de Ruscha que se sont définis les paradigmes du livre d’artiste, il convient d’en élaborer les grandes lignes. En premier lieu, il est primordial que le livre d’artiste respecte la forme et la structure du livre (raison pour laquelle les livres-objets n’entrent pas dans cette catégorie). Par ailleurs, l’importance de la reproduction est centrale à la problématique des livres d’artiste des années 1960 et 1970. Les mouvements artistiques de cette époque (art conceptuel, minimalisme, art pauvre…) désiraient rompre avec la tradition artistique et le livre devint l’une des stratégies de cette rupture. Par la même occasion et sans nécessairement en avoir conscience, c’est également avec la tradition bibliophilique des beaux livres que les artistes rompaient. L’impression massive et de piètre qualité de livres sur du papier bon marché rejetait l’aura de luxe associée aux œuvres d’art et aux beaux livres, démocratisait leur accès par leur disponibilité à moindre coût et les mettait en circulation sur la place publique8. Ainsi, la forme du livre d’artiste reflète les aspirations des artistes du temps qui désiraient un contenu accessible et démocratique : « le livre d’artiste est d’abord un livre dont le contenu décide des moyens adéquats à sa mise en œuvre. » (Moeglin-Delcroix 1997, 38).
Il y aurait donc livre d’artiste lorsqu’il y aurait « indissociation entre le sujet du livre et son mode de présentation livresque, entre la signification et sa manifestation, qui est la marque de l’œuvre d’art et qui fait que le livre n’a pas une forme, mais est une forme. »9

Source:http://www.ebsi.umontreal.ca/cursus/vol9no1/Jameson.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire