vendredi 16 mars 2012

Mettre sa vie en boîte

Dans une interview consacrée à Beaux-Arts Magazine, Boltanski parle de son ultime œuvre puisqu’elle s’arrêtera avec sa mort : « A partir de janvier 2010, quatre caméras vont filmer 24 heures sur 24 mon atelier, que je m'y trouve ou non. Les images seront envoyées en direct dans une caverne semi-artificielle de Tasmanie, selon un contrat que j'ai conclu avec un collectionneur ». Et Boltanski d’ironiser : Le milliardaire qui a financé ce projet « a parié que je mourrai dans les huit ans à venir. En attendant, il me verse un viager. Si je meurs avant, il gagne car il aura payé moins que prévu. Si je meurs après, c'est moi qui gagne. En attendant, les DVD s'accumulent et, tant que je suis vivant, il ne peut rien en faire. (...) J'ai toujours voulu mettre ma vie en boîte, depuis mes débuts. Ce projet participe de cela. Et c'est une bonne assurance-retraite. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire