vendredi 16 mars 2012

Residue, Rosemarie Chiarlone

Rosemarie Chiarlone, Residue, 2003
Poem by Susan Weiner
12 folded leaves (Pillowcases), pillows, thread, 17 x 30, Floride, 3 exemplaires
Originellement, Residue avait été créé comme une installation pour un événement artistique d’une nuit dans un hôtel. En utilisant une chambre d’hôtel avec ses fournitures minimales, les deux artistes parlaient des connexions et disconnexions dans la relation amoureuse. Le public était invité à explorer le traitement visuel du poème depuis le premier verset brodé sur le drap du dessus du lit au second installé dans la douche et utilisant des cheveux humains.

Inspiré par les réactions et les réflexions du public lors de cette installation, le livre reprend la forme sculpturale d’un lit. Les pages sont les taies d’oreiller avec du texte brodé. Le poème parle d'infidélité. Le lecteur doit déplier la taie pour lire les pages avant de les replier pour passer à la suite. Comme lorsqu'on doit défaire le lit, puis le refaire en quittant une relation. C'est une métaphore de la condition humaine liée à la solitude même si nous cherchons sans arret à être deux.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire