vendredi 13 avril 2012

Installer du texte, Sophie Calle






« Prenez soin de vous »: Le titre de cette exposition évoque les derniers mots écrits par le mystérieux G. dans sa lettre de rupture à Sophie Calle. L'artiste, avec ce mélange d’impudeur, d’ironie et de sentimentalisme qui la particularise, décide de suivre ces mots à la lettre en demandant à 107 femmes de d'interpréter la lettre à sa place en utilisant leur propre langage professionnel. La majorité des matériaux recueillis sont donc constitués de textes, dont l’exposition présente un défi majeur, d’autant plus que la plupart n’ont aucune qualité esthétique et exigent parfois que le public s’engage dans une activité de lecture prolongée étant donné leur longueur. Daniel Buren, qui a agit à titre de commissaire, a choisi de présenter les documents dans une mise en scène un peu précieuse et interactive en les présentant parfois comme des oeuvres sous verre, parfois comme des secrets à découvrir à l'intérieur de boîtes, en jouant avec la matérialité et le design des supports. Mais le texte est-il moins imbuvable pour le spectateur quand il amuse les yeux, divertit, se laisse regarder? Autrement dit, peut-il s'en abreuver?

***
 [...]
Quoi qu’il arrive, sachez que je ne cesserai de vous aimer de cette manière qui fut la mienne dès que je vous ai connue et qui se prolongera en moi et, je le sais, ne mourra pas.
Mais aujourd’hui, ce serait la pire des mascarades que de maintenir une situation que vous savez aussi bien que moi devenue irrémédiable au regard même de cet amour que je vous porte et de celui que vous me portez et qui m’oblige encore à cette franchise envers vous, comme dernier gage de ce qui fut entre nous et restera unique.
J’aurais aimé que les choses tournent autrement.
Prenez soin de vous.
X

***

Cent sept réponses qu'on ne lit pas, ni pendant l'exposition, ni plus tard en parcourant le lourd catalogue qui les rassemble. À cause de la mise en espace du texte, du livre? Ou parce que la seule réponse vraiment importante n'est pas là? Et qu'on a juste envie de se défiler, tout comme elle?

Source: FMR-ID

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire