jeudi 27 décembre 2012

Faux document, Edward Ruscha









Avec Royal Road Test (1967), Edward Ruscha documente une action qui consiste à jeter une machine à écrire d'une voiture en mouvement, puis d'en rassembler les morceaux. Le livre est utilisé comme support de la documentation. Mais c'est une parodie d'archivage, avec des phrases énigmatiques sur l'autodestruction (Dada), une (fausse) esthétique neutre pour donner une impression d'objectivité, un style qui imite le constat policier. 

Robert Irwin on Ed Ruscha’s books: "The general response when you got a Ruscha book was to look through it with interest, then laugh, then look through it with interest. You keep looking for the story."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire