samedi 21 juin 2014

À cause de la lettre qu'elle avait laissée et de toutes les espérances de bonheur, Christian Boltanski

En faisant des recherches dans le fond d'archive de Boltanski à la FRAC de Rennes, je suis tombée sur ce récit-souvenir écrit par Boltanski sur l'immigration (malheureuse) de sa grand-mère. Je n'ai pas noté les références du livre ni le contexte de l'oeuvre, s'il s'agissait de Mail Art ou d'autre chose. Je ne peux m'empêcher d'interpréter les photographies de gauche à la lumière du texte de droite, voyant dans l'urne du milieu le réceptacle des cendres de cette femme avec toutes ses espérances de bonheur consumées. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire