mardi 24 juin 2014

Music of silence, Yoko Ono



Parlant de stratégies mises en place par les artistes pour évoquer la disparition, l'effacement, d'un proche, impossible de passer à côté de l'oeuvre de Yoko Ono : deux minutes de silence enregistrées en hommage du foetus mort lors de sa fausse couche. Ce qu'il reste, ce qui a été de cette existence: du silence, quelque chose proche du rien, quelque chose qui n'avait probablement même pas de nom. Juste avant la fausse couche, le battement de coeur du foetus avait été enregistré. Il a été intégré dans l'album Life With The Lions de Lennon et Ono en 1960, suivi des deux minutes de silence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire