mardi 18 novembre 2014

Parce que je travaille sur l'absence, Sophie Calle




Comment a-t-elle pris que vous installiez une caméra au pied de son lit de mort ?

Ma mère avait beaucoup d’humour et, quand elle m’a vue installer mon matériel, la première chose qu’elle a dite, c’est “enfin !”. Elle attendait que je m’occupe enfin d’elle artistiquement.

Pourquoi avoir attendu qu’elle soit mourante ?

Parce que je travaille davantage sur l’absence que sur la présence. Il a fallu qu’elle ne soit plus là pour que quelque chose se déclenche.

Entrevue de Sophie Calle parue dans Paris Match le 15 juillet 2012: http://www.parismatch.com/Culture/Art/Sophie-Calle-La-mere-a-perte-de-vie-155943

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire