mardi 27 janvier 2015

Sous le lit, Marie Mirgaine


J'ai découvert le travail de Marie Mirgaine lors de festival de Fanzines de Paris. Elle y exposait un très beau zine de cadavres exquis de monstres fait avec Lucie Larousse. À la manière des Cent mille milliards poèmes de Mallarmé, le livre invite à composer des monstres difformes en assemblant jambes, bustes et têtes différents.  J'en ai profité pour aller voir ses autres gravures. J'aime beaucoup les masses de couleur qui prennent forme, un peu comme les ombres inquiétantes de la pièce se transformaient en monstres grâce à nos peurs et nos imaginations d'enfant.

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire