vendredi 27 mars 2015

Écouter par la fenêtre, Steve Giasson


Steve Giasson, VOX, installation, Palais des Congrès, 2015.
VOX est constitué de toutes les phrases entendues distinctement puis retranscrites manuellement par Steve Giasson entre le 25 juillet 2009 et le 24 juillet 2010 lorsqu'il était à l'extérieur de son appartement. Justifié en son centre afin d'évoquer graphiquement une onde sonore, ce texte peut se lire comme un portrait par et sur ses contemporains, mais également comme un autoportrait en creux (dans la mesure où il est souvent possible, à la lecture, de suivre les déplacements de Steve Giasson, qui surveille tout en étant surveillé à son tour).

Un projet qui me rappelle les poèmes urbains des poètes d'espionnage. Des tableaux textuels du bruit du quotidien, méchant ou bête souvent, commun à tous en tout cas. Inévitablement, ça me renvoie aussi à notre Autopsie du quotidien, et à mon livre de banalités, en chantier. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire