mardi 13 octobre 2015

Mélek était, Julie Doucet

"Il y a une tâche qui grandit à travers vos visages. [...] Mais je me tiens droite mon père."
- Benoît Chaput, Melek




Un certain hiver à Berlin, Julie Doucet trouve dans les poubelles le contenu épars de l'album photo d'une famille. Outre quelques notes en turc et le nom Mélek au dos de certaines, le mystère de ces images est complet. Elle s'en inspire pour créer, à l'aide de gravures sur bois et de sérigraphies, une véritable construction poétique autour du personnage de Mélek. Il en résulte un livre d'images d'une étrange et forte unité où la beauté des gravures trouve son support idéal. 

"La présence de vies qu'on ne saura plus rejoindre, à jamais fermées, mais qui racontent pourtant une histoire bien connue, trop proche pour que l'on puisse croire à cette distance. Nous ne le savons que trop: face à ce qui transpire sous ce silence, il n'y a guère d'abri."

"Melek était.
Je ne sais plus le mot.
Istambul, le marché aux oiseaux et le désert.
Ma propre langue a quitté ma bouche, je ne sais plus nommer ce visage.
Melek était."


Sources: Julie Doucet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire