vendredi 13 novembre 2015

En train de s'effacer, Sara MacKillop

Sara MacKillop, Remains, Dundee : Dundee Contemporary Art, 2010

Chez un bouquiniste de Londres, Sara MacKillop déniche un livre qui a été entièrement photocopié avant d'être relié dans un classeur. Elle réitère les gestes : elle photocopie en recto verso le fac-similé page par page, puis le relie. Au fur et à mesure de la lecture, les illustrations et les textes s’effacent peu à peu.

“Remains is my attempt to take this book one step further towards being a book by printing the pages back to back and perfect binding it. At the same time, it takes one a step further away as the pages have been reformatted to fade as the reader progresses.”
- Sara MacKillop

L'idée qu'à chaque photocopie, les pages s'effacent un peu me renvoie à mon travail sur la mémoire, au fait que l'événement originel s'efface lui-aussi, il disparait sous d'autres couches de récits chaque fois qu'on se souvient, qu'on raconte, qu'on repasse dessus. Ou alors, il s'efface à force de ne rien raconter, il disparait.












Source: Ti Pi Tin,  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire