samedi 27 août 2016

booklets in a slipcase, Ellen Korth





Chacun des 7 livrets de CHARKOW est dédié à une personne ou à un couple qu'Ellen Korth a rencontrés dans leur maison. Elle a choisi des personnes dont la maison, le jardin, les objets qu'elles conservent dégagent l'impression forte d'un «chez soi». 

Dans chaque livret, les pages rapetissent à mesure que le lecteur entre dans l'univers privé des protagonistes, qu'ils finissent par rencontrer sur la double-page centrale. 

Un des livres est dédié à la mère de l'artiste: NADYA. Il ne contient rien d'autre que des photographies sans dates. La page centrale est vide.

«…Who was that woman with a suitcase full of photographs torn in half, who made that same suitcase vanish after I had found it as a little girl, on the top shelf of the hall cupboard?
My mother didn’t throw pebbles but bread crumbs, in the knowledge that the birds would eat them.
Bread crumbs are all I’v got left.»

La mère d'Ellen Korth a fuit l'Ukraine pendant la Seconde guerre mondiale. Elle a détruit toutes ses affaires personnelles et caché ses origines.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire